Français - grammaire - Les pronoms personnels sujets illustrés

 

Les pronoms "il, elle, ils et elles" me semblent être les moins difficiles à intégrer. Ils permettent de désigner un/des objet(s) ou une/des personne(s) dont on a parlé juste avant, et leur signification ne change pas selon qu'on est l'orateur ou l'auditeur. On peut utiliser des images pour les étudier, comme dans les activités de grammaires qui sont ici.

En revanche, les autres pronoms sont d'un abord complexe. Les personnes désignées n'ont pas nécessairement été nommées avant, et elles sont différentes selon qu'on dit ou qu'on entend le pronom. De plus, on ne peut étudier ces pronoms qu'en situation de communication réelle. (naturelle ou induite par un jeu).

Pour des élèves lecteurs, l'utilisation des pronoms "je" et "on" peut par exemple être travaillée dans une communication naturelle par la rédaction chaque jour d'un court texte à la première personne du singulier que l'élève va lire le soir à ses parents pour raconter sa journée. Par exemple:" Ce midi j'ai mangé des haricots verts, à la récréation on a joué au foot,...". 

Rq: Ces phrases écrites étant destinées à être transformées en phrases orales, on collera le plus possible au langage spontané. Par exemple, pas de "nous" mais des "on".

Pour les pronoms "je, tu et on", on peut utiliser le jeu des déplacements dans la maison.  

Dans ce jeu, comme dans la majorité des activités de ce blog, c'est l'intégration de la guidance qui est l'objectif réel visé. Il faudrait concevoir d'autres jeux, et je m'y attellerai quand j'aurai fini de mettre sur le blog tout ce qui est déjà dans mon cartable. En attendant, voici les illustrations que j'ai créées pour faire les guidances de ces futures activités, de sorte que vous puissiez les utiliser pour vos propres activités si besoin. (évidemment si vous créez des activités de ce genre je serais ravie d'en avoir connaissance!)

Remarques: - le pronom "nous" et son équivalent oral "on" sont très complexes dès lors qu'il y a plus de deux personnes en jeu dans la communication. C'est souvent le contexte qui permet de savoir quelles personnes sont désignées par le pronom, difficulté particulièrement épineuse. Ils nécessitent, à mon avis, un jeu spécifique rien que pour eux - Il me semble important d'introduire les illustrations de façon très très progressive pour que l'attention n'ait à se porter que sur une illustration, ou deux si on cherche à mettre en valeur une opposition. (comme "je" et "tu" dans le jeu du collège.) - Il est important de mettre toujours en relation le sens du pronom quand il est dit  et le sens du pronom quand il est entendu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les images sont conçues selon ce schéma:

Rq: On peut mettre en valeur le personnage qui représente l'élève en mettant une photo comme dans la guidance du jeu du collège, ou en faisant colorier le personnage.

Les fichiers à télécharger existent en quatre versions, selon que les acteurs de la communication sont des filles ou des garçons:

 

 

 

 

Et maintenant les mêmes images, mais cette fois-ce les pronoms ne sont pas écrits dans les bulles:

 

 

 

 

Publié dans Français

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :